Ce blog est présenté par
--- Publicité ----

jeudi 26 janvier 2012

Aux Îles-Sous-Le-Vent

Taha'a, l'île vanille


Protégée par le même lagon que Raiatea, son île sœur, Taha'a est connue pour produire la meilleure vanille du monde. Mais elle a bien d'autres attraits.


Une légende raconte que c’est une anguille, habitée par l’esprit d’une princesse, qui sépara Taha'a de Raiatea.

Taha'a vue du sommet de Raiatea


Enfermée dans le même lagon que sa grande sœur, Taha'a est sans doute l’île la plus authentique et la plus belle des Îles-Sous-Le-Vent (Raro mata'i), l’ensemble ouest de l’archipel de la Société.

Pour les anciens Polynésiens, elle se nommait Uporu. Aujourd’hui, elle est aussi connue sous le nom (mérité) d’Île vanille.

Taha'a en géographie


À 230 kilomètres à l’Ouest de Tahiti, Taha'a partage le même lagon que son île sœur Raiatea, mais les points communs s’arrêtent là. En effet, si leur lagon commun mesure 290 km2, la petite île de Taha'a n’en représente que 80 à peine.

Les îles jumelles de Raiatea et Taha'a
Les vestiges de l’ancien volcan sont bien présents dans le centre de l’île, matérialisés par deux sommets principaux aux pentes abruptes : le mont Ohiri (590 m) et le mont Puurauti (458 m).

De forme presque circulaire, l’île est profondément pénétrée par quatre superbes baies. En contournant l’île par le Sud d’Ouest en Est, la première est la baie Hure Piti, la deuxième la baie d'Apu, la troisième (la plus belle et la plus profonde) la baie de Haamene, et enfin la dernière la baie de Faaaha.

Lors du recensement de 2007, on dénombrait 5 003 habitants sur l’île de Taha'a.
à Patio, où se trouve la mairie principale de l’île, ils sont aux nombre d’un millier environ. C’est là que se trouvent les principaux commerces et les administrations.

Mais le centre névralgique de l’île est ailleurs : à Tapuamu où se trouve le port principal qui accueille les cargos, et donc l’essentiel du commerce. En effet, il n’y a pas d’aéroport à Taha'a.

Le Mont Ohiri, plus haut sommet de Taha'a
Pour se rendre à Taha'a, sauf à disposer de son propre bateau, il n’existe que deux moyens.

Soit on arrive en avion jusqu’à Raiatea puis on emprunte une navette maritime qui traverse le lagon entre les deux îles, soit on emprunte les liaisons maritimes régulières, des cargos mixtes ou, depuis peu, un navire à grande vitesse qui dessert Raiatea une fois par semaine. Puis, c'est la navette.

Nul doute que le paradis se mérite !

Petite histoire de l’île de Taha'a

C’est James Cook qui découvrit les trois îles de Huahine, Raiatea et Taha'a, en 1769.


à cette époque, Raiatea et Taha'a se trouvaient sous la domination du roi Puni de Bora-Bora, mais en raison des renversements de situation très fréquents à cette époque, les Tapoa et les Tamatoa se succédèrent à la tête de l'île.

Du cœur de Taha'a, la baie de Faaaha
Au début du XIXe siècle, la famille Pomare, qui régnait sur Tahiti, tentera de prendre possession des autres îles de la Société. Elle réussira à conquérir Raiatea et Taha'a au début du XIXe siècle grâce à l'accession au pouvoir de Tamatoa IV, héritier des Pomare et de la lignée royale de Raiatea. La famille régnera sur Raiatea et sur Taha'a, jusqu'au début du XXe siècle.

En 1847, la France reconnaissait l'indépendance des Îles-Sous-le-Vent. Mais 40 ans plus tard, l'annexion de l'archipel par le gouverneur Lacascade provoquera une insurrection conduite par Teraupoo. Pendant près de dix ans, la guerre fera rage au sein de ces îles. Les Français l'emporteront en février 1897 après de violents combats en capturant Teraupoo.

C’en était, dès lors, fini de l’indépendance de Raiatea et de Taha'a.

Taha'a, l’île vanille

De l’avis de la plupart des spécialistes de par le monde, c’est à Taha'a que l’on produit la meilleure vanille du monde.

De fait, c’est la production vanillière de Taha'a qui sert de référence de qualité pour tous les acheteurs spécialisés qui viennent se fournir en Polynésie.

Dans la baie de Hurepiti, la quiétude insulaire
Qu’elle soit cultivée sur tuteurs naturels ou sous ombrières, la vanille est, avec la pêche et le tourisme, la principale ressource des habitants de Taha'a. Cette petite île produit, à elle seule, 80 % de la vanille de Polynésie.

Ainsi, grâce à ces gousses merveilleuses, le parfum de Taha'a se retrouve dans les mets les plus fins de tous les plus grands restaurants du monde !

Faire du tourisme à Taha'a

Séjourner à Taha'a se mérite !

Un des nombreux ponton à Tiva
Le voyageur, une fois arrivé à Tahiti, devra emprunter une liaison aérienne locale assurée par Air Tahiti jusqu’à Raiatea. Là, il lui faudra se rendre sur le port d'Uturoa pour prendre une navette lagonaire qui lui fera traverser le lagon… Sous réserve qu’il ne soit obligé d’attendre le lendemain car les horaires des navettes ne correspondent pas souvent à ceux des avions. Il est possible aussi de louer un taxi-boat, à condition d’avoir pensé à le réserver à l’avance et que la traversée se fasse de jour.

L’autre moyen de gagner Taha'a est le bateau. Il existe deux lignes régulières assurées par des « goélettes », nom donné en Polynésie française aux cargos mixtes qui ravitaillent toutes les îles habitées.

Un article de Julien Gué


Tous droits réservés à Julien Gué. Demandez l’autorisation de l’auteur avant toute utilisation ou reproduction du texte ou des images sur Internet, dans la presse traditionnelle ou ailleurs.

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Cet article vous a fait réagir ? Partagez vos réactions ici :